L’Espace et la scène

dramaturgie de la tragédie française, 1691-1759

Author: Renaud Bret-Vitoz

Volume: 2008:11

Series: SVEC

Publication Date: 2008

Pages: 370

ISBN: 978-0-7294-0950-6

Price: £75


About

Qui songerait aujourd’hui que la tragédie française, après l’apogée du XVIIe siècle, a été à l’origine d’innovations scéniques telles que la pantomime, le décor et le récit pittoresques? Qu’elle a préfiguré autant la suppression de l’unité de lieu que l’apparition de décors spectaculaires?

A partir de cent pièces ayant connu le succès, Renaud Bret-Vitoz analyse ce tournant remarquable dans le théâtre du XVIIIe siècle où la tragédie, à l’instar de la poésie et du roman, accorde une fonction significative à l’espace. Il montre ainsi que le rapport des poètes à l’Histoire, source de l’invention, a modifié le choix du lieu de l’action. Puis il étudie l’écart entre espace imaginaire, où se déroule l’intrigue, et lieu matériel de la scène. Décoration, costumes et gestuelle accompagnent ce dépaysement de la tragédie, créant de saisissants paysages scéniques, comme lors des représentations de Sémiramis de Voltaire, où le spectacle l’emporte sur la beauté des vers.

Dans cette étude riche en extraits de pièces, en analyses d’images et en anecdotes dramatiques, Bret-Vitoz offre la relecture d’une page méconnue de l’histoire du théâtre. Son livre intéressera à la fois les spécialistes de la tragédie du XVIIIe siècle et tous ceux qui s’intéressent à l’esthétique du théâtre.

Introduction
I. Du lieu au paysage: l’histoire devient espace
1. La variété des espaces tragiques
i. L’espace fictif de la tragédie
ii. Un renouvellement formel: le temple et l’espace sacré
iii. Dépayser et surprendre par l’éloignement ou la proximité
iv. Les espaces décentrés, isolés et ouverts
v. Le paysage composé et praticable
2. L’intrusion de la nouvelle histoire sur la scène
i. Vérité historique contre vraisemblance extraordinaire
ii. La recherche d’une nouvelle forme de vérité
iii. Le refus du pittoresque
iv. ‘La tragédie est le pays de l’histoire’ (Voltaire)
II. L’espace en discours
3. Saisir la scène par l’esprit et le regard
i. Théories sur l’espace: un changement de perspective
ii. Esquisse d’une histoire du décor tragique
iii. L’illusion théâtrale: de l’éblouissement visuel à l’analyse de l’émotion
4. Action et narration: une redistribution des rôles
i. Spécificité de l’hypotypose dans la tragédie
ii. Le récit discrédité ou le refus de peindre par les mots
iii. Une résistance au visible
III. L’espace en action
5. Echanges entre scène et hors-scène
i. De la coulisse à la scène: une incarnation progressive
ii. La scène invisible: une troublante confusion des espaces
6. Le fractionnnement de l’action
i. Qu’est-ce qu’une ‘scène en action’? L’histoire d’une expression
ii. Un usage renforcé de la scène
7. Pratique du tableau scénique avant 1759
i. Un modèle pictural pour le jeu dramatique
ii. Répartition et déplacement des figures dans le cadre
iii. Une partition symbolique de la scène
Conclusion
Annexe
Bibliographie
Index

Reviews

Modern Language Review, vol. 105, part 4

Bret-Vitoz is helpfully attentive to both the variety of works produced in the period and the complex relationship between tragic practice and contemporary dramatic theory. […] Appropriately, given the range and variety of tragic production in the period, Bret-Vitoz chooses a helpfully broad corpus of a hundred primary texts, all of which meet certain criteria of popular dramatic success. […] This is an ambitious book, bringing together a wide range of material yet remaining sensitive to the specificities of individual texts. […] this is a successful and intelligent work, and a helpul addition to the field.

Journal of Eighteenth-Century Studies

‘The author lays to rest the obsolete view of eighteenth-century tragedy as a decadent classical form with a philosophical slant and shows, firstly, why it drew large audiences and, secondly, why most subsequent criticism, in thrall to the theory and prestige of French classicism, failed to understand its particular aesthetic and to explain its volume, its longevity and its appeal to the public […] This monograph is impeccably erudite, highly informative and interesting to read. It is a valuable addition to the SVEC series and offers a real contribution to our knowledge of the subject. It will have an undoubted impact on future work in the field.’

Voltaire Foundation

We use cookies to help give you the best experience on our website. By continuing without changing your cookie settings, we assume you agree to this. Please read our cookie policy to find out more. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close